Bougies

La bougie d’allumage est un dispositif des moteurs à allumage commandé qui provoque l’inflammation du mélange gazeux. Elle tire son nom du système d’allumage des anciens moteurs, où une mèche incandescente provoquait la combustion du mélange, rappelant la bougie d’éclairage.

Sur une Spitifre, les bougies doivent être vérifiées tous les 5000km environ. Pour plus de sureté, on procède également à une vérification à la fin de l’hiver. Pour y accéder, il faut retirer les 4 bouchons dédiés (attention à ne pas arracher les fils). Utilisez une clé à bougies pour dévisser les 4 bougies.


Lors de la vérification de l’état des électrodes, 5 cas différents peuvent se présenter :

  • Bougie blanche : l’électrode est gris clair et la bougie normale, même si l’ont peut constater un peu de dépôt au dessus. Tout va bien au niveau du moteur.
  • Bougie jaunie : si le mélange est trop pauvre, la bougie peut avoir un aspect légèrement jauni.
  • Bougie qui a trop chauffée : si la porcelaine reste blanche, l’électrode est en revanche glacée.
  • Bougie avec un mélange trop riche : présence de dépôt noirâtre sur l’électrode. Résulte d’un filtre à air sale ou d’un abus de l’utilisation du starter.
  • Bougie noire et humide : signifie que les segments ou le piston sont usés.

Le site de la Triumph Spitfire 1500FH